La pratique du golf apporte son lot d’enseignements, dépassant souvent le simple cadre du jeu. Voici 4 leçons de vie que le golf nous enseigne :

La vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain

L’humilité est sans doute le plus grand enseignement du golf. Le golf est un sport de frustrations, quel que soit le niveau auquel on le pratique. Même Tiger ou Rory, qui sont au top niveau, connaissent la frustration au quotidien : rater un putt court, faire une gratte…

Au golf, on n’est jamais à l’abri d’enchaîner une journée exceptionnelle avec une journée chaotique. Dès que l’on se persuade que l’on a trouvé le « petit truc », et que l’on va enfin pouvoir être plus régulier, il y a toujours quelque chose d’autre qui finit par se dérégler… Au fil des années, cela apprend à chaque golfeur que la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain, et qu’il faut accepter les victoires et les exploits d’une journée avec beaucoup d’humilité, au risque de s’exposer à des désillusions.

La positive attitude : L’essayer, c’est l’adopter

Un golfeur n’est ni plus ni moins que la somme de toutes ses expériences passées sur les fairways, les greens, mais aussi les roughs, les hautes herbes et les bois… A chaque instant, durant près de 4 heures, se bousculent dans sa tête toutes les émotions possibles et imaginables : la joie, la tristesse, la peur, la détresse, l’angoisse, l’énervement.

Le mental du golfeur est la somme de toutes ses pensées, aussi bien positives que négatives. Mais celles qui le font avancer dans le bon sens sont toujours les pensées positives. Au golf, le coup le plus important est le coup que l’on s’apprête à jouer, le coup d’après. Il convient d’adopter la positive attitude pour avoir de meilleures expériences sur les parcours de golf, et dans la vie en général.

Visualiser, c’est créer à moitié

Lorsque l’on observe les grands joueurs de golf, leur routine est quelque chose de fondamental et presque de sacré. Cette routine varie énormément d’un joueur de golf à l’autre, mais une étape fondamentale consiste à visualiser le coup que l’on souhaite réaliser, à l’imaginer : La trajectoire, le point de chute, la roule de la balle.

Pour chaque coup de golf, il est très important de se fixer une cible et de procéder à la visualisation du coup si l’on souhaite avoir plus de chance de le réussir. Comme un architecte, le golfeur doit d’abord imaginer ses réalisations, avant de pouvoir leur donner vie. Cette capacité d’imaginer et de visualiser, avant de passer à l’acte est déterminante dans la réussite de nombreux projets, sur et en dehors des fairways.

L’espoir fait vivre

La persévérance est une des qualités principales du golfeur. Il peut ainsi attendre longtemps, parfois pendant des années, dans l’espoir qu’un jour, son swing de golf sera meilleur, et qu’il pourra enfin avoir un index à un chiffre. Le golf est fait de hauts et de bas, mais il ne faut jamais « lâcher ». La progression est lente, on le sait, faite de petites victoires jour après jour. Il faut donner beaucoup pour recevoir peu, mais c’est ce qui fait son charme. Il n’est pas rare de voir des golfeurs énervés après 18 trous au point, parfois, de vouloir tout arrêter… Mais, la plupart du temps, ces mêmes personnes y retournent, car paraît-il, l’espoir fait vivre.

Poursuivre la lecture