Le driver est le club le plus long du sac de golf. C’est celui que l’on utilise principalement sur les coups de départ, car c’est celui qui doit permettre de produire le plus de distance. Mais c’est également le club ou les résultats seront le plus variables, ou le taux de dispersion est le plus élevé. En effet, entre un drive réussi et un drive un peu moins réussi, il peut y avoir plusieurs dizaines de mètres de différence. Pour les fers, les écarts de résultats ne sont pas aussi significatifs. Dans cette leçon de golf, Charles Marchildon nous explique ce qui peut faire une différence importante entre un drive qui va porter énormément, et un autre, beaucoup moins.

LE PRO : Les leçons de golf de Charles Marchildon>

La balle de golf ne ressent que deux choses: le trajet du club, ainsi que l’angle de la face de club au moment de l’impact. La majorité des golfeurs et golfeuses amateurs ont un trajet de club inefficace. il faut être en mesure de gérer un trajet de club inside-out, et d’éviter à tout prix le trajet outside-in. Avec une même vitesse, la différence entre les deux trajectoires peut être de plusieurs dizaines de mètres.

Il convient d’avoir le bon trajet de la tête de club pour maximiser la distance

Adopter le bon trajet de club avec le driver

Adopter le bon trajet de club avec le driver

Ce n’est pas la source de puissance la plus connue avec le driver. Pourtant, la trajectoire du driver et de la tête de driver en particulier est très importante pour produire le plus de distance possible. Une trajectoire en draw favorise largement le vol de la balle. Lorsque le club sélectionné est le driver, les conséquences d’une trajectoire en draw résultent en des dizaines de mètres gagnés sur la mise en jeu. La plupart du temps, lorsque l’on souhaite mettre la balle en jeu, sur les par 4 et les par 5, la tâche consiste à envoyer la balle loin, et droit! Il ne faut pas perdre de vue que plus l’on a de longueur a disposition, plus les erreurs de direction coûtent cher.

En effet, si vous manquez votre mise en jeu de quelques degrés vers la droite, mais que vous produisez une distance de 150 mètres, il y a de bonnes chances pour que vous atterrissiez dans le rough, mais pas dans le hors limite. En suivant la même direction, les même degrés vers la droite, en produisant une distance de 250 mètres, il y a de fortes probabilité que votre balle termine sur le fairway d’à côté, ou pire, en hors limite. La pénalité coûte très cher dans ces cas la! Même s’il est important de vouloir gagner quelques mètres avec son driver sur chaque mise en jeu, il est fondamental de garder à l’esprit que sans maîtrise la puissance n’est rien.

Poursuivre la lecture