Un secteur important pour avoir un putting performant, c’est le mental, la tête. C’est une composante primordiale dans le succès de ce secteur de jeu. Il faut absolument que le joueur ait la capacité de rentrer des putts difficiles aux moments importants. C’est la raison pour laquelle le joueur, après avoir travaillé son feeling, après avoir travaillé son contact square, doit travailler la performance.

Travailler la performance au putting c’est être capable de réussir des putts le plus possible à la suite, le joueur doit apprendre à se concentrer, le joueur doit apprendre à être sous pression comme s’il était en situation de compétition. C’est le troisième volet des exercices de putting. Dans cet exercice de performance, l’objectif est de rentrer 6 balles à la suite à un mètre cinquante du trou.

Donc le joueur va travailler sur sa capacité de bien observer la pente, de bien visualiser la trajectoire, ensuite de mettre en place les éléments que nous avons vu pour que la face de club reste square au moment de l’impact, donc une posture dynamique, une face de club bien orientée, un grip avec un mouvement de mains neutre et un petit mouvement épaules-bras-mains-club pour que cette face de club reste square. Le joueur va continuer ainsi toutes ses balles.

Voilà une faute très courante, et qui est l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire. Si vous avez remarqué, je me suis adressé devant cette balle sans même avoir observé par derrière la pente et visualisé la trajectoire de balle. Je vais reprendre ce putt, je vais le refaire, mais cette fois ci, en travaillant sur le process que je n’ai pas effectué. Je recommence, j’observe le green, j’observe la pente, je visualise la trajectoire.

Ce qui est important, pour réussir un putt, c’est de définir à mi-chemin un point de passage.

Si ma balle passe sur ce point de passage, j’ai neuf chances sur dix qu’elle rentre dans le trou. A moi de trouver ce petit point intermédiaire à mi distance,c’est un point très important. Une fois que je l’ai, je vais me concentrer uniquement sur ce point de passage, et non pas sur uniquement le trou.

Ce qui est intéressant, c’est surtout la dernière balle, je dois réussir six balles à la suite, il est évident que sur cette dernière, il peut y avoir plus de pression, parce que si je ne réussis pas, je suis obligé de recommencer. Voilà l’exercice que je vous propose de faire, et qui vous permet de travailler votre concentration.

L’objectif de cet exercice de performance au putting, c’est donc de réussir les six balles à la suite, ce qui ajoute de la pression sur la dernière balle bien évidemment. C’est cette balle qui m’intéresse. J’observe le joueur, et je veux voir que sa routine soit exactement la même. Il y a des joueurs qui sur cette dernière balle, ou sur des putts importants ont tendance à changer leur routine, c’est à dire en faire plus, ou au contraire face à la pression se débarrasser du coup et oublier de faire leur routine. La routine doit être exactement la même du premier putt au dernier putt.

En 2017 avec Olivier, j’ai ma séance type d’entraînement au putting: D’abord je développe mon feeling, à la main main droite en regardant le trou, avec les deux mains. Ensuite je travaille ma mécanique, des exercices qu’on nous a présentés dans l’exercice numéro 2, et pour finir, je me crée des challenges de manière à ce que ma tête se mette à l’unisson de ma mécanique.

Poursuivre la lecture