C’est une des angoisses les plus répandues chez le golfeur: Comment éviter les grattes? Imaginez la situation suivante: Au départ d’un Par 4, vous réussissez un drive parfait qui vous permet d’effectuer votre deuxième coup dans les meilleures conditions.

Malheureusement, vous envoyer votre balle trop loin, et vous ne trouvez pas le green. Vous vous retrouver face à un bunker, pour pouvoir envoyer votre balle sur le green avec votre Sandwedge. Comment éviter les grattes, qui enverrait votre balle tout droit dans le bunker, et rendrait un trou plutôt bien négocié beaucoup plus compliqué que prévu? Patrice Amadieu nous livre quelques clés dans la vidéo suivante:

Au moment d’utiliser le Sandwege dans la situation ou il faut passer au dessus d’un obstacle comme un bunker, de nombreux amateurs peuvent se crisper, et avoir une mauvaise utilisation du Sandwedge, résultant sur des grattes ou des topes. Alors, comment procéder? D’ou viennent les erreurs les plus communes?

L’erreur la plus répandue est celle qui consiste à ne pas utiliser le ‘bounce’ du Sandwedge

Dans la mise en place du geste, le golfeur amateur a tendance à disposer la balle trop en arrière dans le stance, et à mettre les mains trop en avant. Cela pour conséquence de provoquer un impact de balle avec l’arête avant du club. Cette action produit régulièrement des grattes.

éviter les grattes avec le Sandwedge

Comment éviter les grattes avec le Sandwedge

L’objectif est d’utiliser le bounce du club. L’arête arrière est plus basse que l’arête avant. De cette manière, lorsque le club rencontre le sol, la semelle rebondit au sol, et retransmet de l’énergie à la balle vers le haut.

Pour les coups d’essais, il est important de bien sentir cette semelle qui rebondit au moment de l’impact avec le sol. Dans l’exécution du coup, il convient de chercher à ramener le shaft dans sa position initiale, sans avancer les mains dans la zone de frappe.

Poursuivre la lecture