Début 2018, personne ne le voyait revenir à son meilleur niveau, et dominer le golf mondial comme il l’a fait pendant si longtemps. C’est désormais chose faite, Tiger Woods est de retour à son plus haut niveau, après une longue période éloigné des terrains de golf, une très longue période de convalescence insupportable.

Beaucoup proclamaient même le contraire, rédigeaient des papiers entiers pour démontrer que le tigre était terminé à tout jamais. Mais il ne faut pas enterrer le plus grand joueur de golf de l’histoire aussi rapidement. Ce Monsieur a encore des affaires à terminer, des records à battre, semble-t-il, le Tigre n’est pas rassasié. Tout au long  de l’année 2018, sa progression dans le jeu a été spectaculaire. Tout d’abord, son petit jeu, son putting, puis son driving, avant finalement d’arriver à toute assembler pour le plus grand bonheur de ses fans.

Tiger Woods, la résurrection

Qu’est-ce qu’il fait que ce retour de Tiger Woods au plus haut niveau est quelque chose d’exceptionnel ? Et bien, il ne faut pas oublier que Tiger Woods a quand même 42 ans cette année, et nous savons tous que, malgré tout, c’est quelque chose dont il faut profiter, car cela ne durera pas éternellement.

En 2018, le tigre a progressé sortie après sortie, tournoi après tournoi.

La première fois qu’il s’est retrouvé de nouveau tout en haut d’un Leaderboard, tout le monde était stressé pour lui devant son écran, tout le monde était angoissé, n’y croyait pas. On se disait tous qu’il n’allait pas y arriver, que ce n’était pas possible, qu’il allait forcément se passer quelque chose… Et puis, il se passe effectivement quelque chose. Une défaillance dans la tête du tigre, ou alors un adversaire qui sort le grand jeu. Puis, le tigre, va se retrouver de plus en plus souvent en haut des Leaderboards des tournois de golf, jusqu’à arriver à être en lice pour deux tournois majeurs.

 SÉLECTION : Idées cadeaux fan de golf > 

Rappelons qu’en 2018, il a terminé deuxième de l’Open Championship. Revenir à un tel niveau est tout simplement exceptionnel, c’est quelque chose qui n’a jamais été fait avant. Si bien que le Tigre a réussi à se qualifier pour les playoffs de la Fedex Cup. A l’heure ou nous écrivons ces lignes, Tiger est en Tête du Tour Championship après 2 tours… Si il y a encore quelques semaines de cela, nous aurions été inquiets pour le Tigre en se demandant si cela allait durer pour lui, il ne fait désormais plus aucun doute qu’il est amené de nouveau à dominer le golf mondial.

L’œil du tigre

Lorsque l’on regarde le Tigre désormais, depuis quelques semaines, on le voit dans son regard, quelque chose qui a changé ! Il est de retour aux affaires, il le sait, et sa confiance est remontée pratiquement à son plus haut niveau. Qu’est-ce qui lui manque ? Une victoire, tout simplement. C’est ça qu’il recherche, car c’est à ça qu’il a été habitué, qu’il a était nourri toutes ces années, son parcours a été criblé de victoires

il est aujourd’hui en manque d’adrénaline, l’adrénaline de la victoire.

Et lorsque le Tigre a faim, il chasse. Il chasse, et ses adversaires sont des proies. Nombre de ses petits camarades qui font le succès du golf aujourd’hui possèdent 10 voire 20 ans de moins que lui. Tous l’ont admiré, tous ont souhaité son retour aux affaires. Désormais ils vont avoir affaire à lui en tant que joueur de très haut niveau.


LECTURE : Livres Golf >

Lors ce que l’on compare le Tigre 2018 au Tigre de 2017, lorsque il était blessé au dos, on a l’impression qu’il a cinq ans de moins ! Sur son visage, il n’y a pas la même force qui l’anime. Début 2017, blessé, il traînait sa peine sur les parcours de golf, et les gens l’avait presque enterré. Des scandales sur sa santé et sa vie privée ont fait surface. Il souhaite désormais laver son nom. Et le Tigre a des ressources mentales incroyables. D’ailleurs, elles ont souvent fait la différence par rapport aux autres compétiteurs. Il a su tout remettre en place pour pouvoir revenir au plus haut niveau. Aujourd’hui, nous pouvons de nouveau parler d’œil du tigre. Le Boss est bien de retour au top niveau.

ça se voit sur son visage, ça se voit dans sa démarche, dans son attitude, il est en mission.

Il est en mission pour battre encore des records, pour gagner de nouveau, et gagner également des tournois majeurs. C’est son plus gros challenge, gagner encore des tournants majeurs, pour pouvoir égaliser, voire dépasser Monsieur Jack Nicklaus et ses 18 tournois majeurs gagnés.

Et le public dans tout ça ?

Et le public ne s’y trompe pas ! À chaque sortie du tigre, les fans sont au rendez-vous, la moitié des gens sur le parcours suit la partie de Tiger Woods. Tout le monde souhaite revivre les plus grandes heures du Tigre. Les gens crient, les gens hurlent, les gens s’embrassent, la liesse populaire est incroyable. Quelque soient les parcours ou le Tigre fait son retour, chaque Birdy débouche sur des clameurs, qu’il est impossible de ne pas entendre pour les autres joueurs. C’est là que l’on se rend compte que Tiger Woods est vraiment à part dans l’espace du golf mondial, c’est une icône superstar.

Plus de business, aussi

Le retour de tigre au plus haut niveau est une aubaine pour de nombreuses organisations, et pour l’économie du golf en général. En effet, les diffuseurs des droits du golf à la télé constatent une augmentation significative des droits de retransmissions, du nombre de personnes de nouveau s’intéressant aux tournois de golf, ils peuvent de nouveau négocier des tarifs plus importants. Lorsque le Tigre participe à un tournoi de golf, il y a forcément beaucoup plus de monde qui assistera à ce tournoi, ou qui le regardera en golf streaming.

MATÉRIEL: Avis sur les télémètres golf >

Nous allons bien-sûr regarder le Ryder Cup en France qui se profile, Tiger Woods a une occasion unique d’ajouter une nouvelle ligne à son palmarès. Mais, historiquement, ce n’est pas l’épreuve qui lui a le plus souvent réussi. Justement, il y aura à cœur de changer cela, et de prouver qu’il peut conduire l’équipe américaine, la guider dans la conquête d’un nouveau titre planétaire. Pour nous, Européens, souhaitons que son influence de soit pas trop importante, et que les joueurs Européens ne perdent pas leurs moyens, sur le sol Européen, nous souhaiterions récupérer le trophée, perdu assez largement en 2016, sur le sol Américain.

Poursuivre la lecture