Le golf est une affaire de précision. Des tous petits réglages minuscules peuvent avoir de grandes conséquences. Parmi ces réglages, nous retrouvons l’alignement. Avoir un bon alignement au golf consiste à envoyer la balle dans la direction de ce que l’on a visé. La plupart du temps, il s’agit du drapeau, ou alors plus grossièrement, du green. Dans cette leçon de golf, Charles Marchildon passe quelques minutes pour essayer de nous faire adopter la bonne manière de s’aligner au golf.

LE PRO : Les leçons de golf de Charles Marchildon>

Un bon alignement est une question de perception. Il est très difficile de bien s’aligner et de viser une cible. Il convient de se créer une ligne imaginaire au sol, et de se trouver une marque de repère. Il faut bien observer le sol, un divot, un tee cassé, une herbe, tout est bon pour s’aligner.

Il y a deux types de golfeurs: ceux qui pensent qu’ils sont bien alignés, et ceux qui sont réellement bien alignés

Leçon sur l'alignement optimisé au golf

Leçon sur l’alignement optimisé au golf

Comme nous venons de le voir dans cette vidéo, la frontière est fine entre un bon alignement et un mauvais alignement. Quelques millimètres par ci par la produisent des différences de plusieurs mètres à l’arrivée. Il peut être agaçant de voir sa balle partir dans une direction qui n’est pas celle que l’on avait imaginé. Bien sûr, cela n’est pas toujours la conséquence d’un mauvais alignement. Cela peut résulter d’un swing irrégulier ou déréglé. Dans bon nombre de cas, le golfeur amateur pense être bien aligné, mais ne l’est pas. C’est le pire des scénarios car dès lors vont intervenir des compensations dans le swing de golf, et ce n’est jamais très bon.

Adopter une bonne routine est le secret d’un bon alignement. Il faut s’assurer que la méthode que l’on emploie pour disposer la face de club en direction de la cible soit optimale. Ensuite, il faut optimiser la façon de s’aligner et d’aligner son corps en relation avec la face de club. La aussi, plusieurs erreurs peuvent être commises. C’est bien la balle qui doit être dans la bonne ligne de jeu, et non les pieds du golfeur. Une fois que la bonne méthode est choisie, qu’elle est robuste et qu’elle a été vérifiée par une tierce personne, il suffit de l’industrialiser sur le parcours, et de la revoir régulièrement. Comme une révision de la voiture, le swing de golf ainsi que les routines associées doivent être revues régulièrement, réglées, ajustées. Bonnes parties!

Poursuivre la lecture