Réaliser une petite approche au golf est indispensable si l’on souhaite être performant sur les parcours. Il n’existe pas une seule manière de réaliser une approche, mais plusieurs. Dans cette vidéo, Olivier Léglise, gourou du petit jeu au golf, nous livre ses 7 approches pour réaliser un même coup de golf. Il s’agit d’une base sur laquelle s’entraîner, puisque ces 7 approches seront rencontrées à un moment ou un autre sur le parcours, en compétition. Ces 7 approches sont une manière de travailler la technique, la créativité, de s’entraîner sur la sensibilité.

#1. L’approche Standard

Première approche: l’approche standard, avec une position de clubs neutre à l’adresse, c’est à dire la face de club vers la cible, je vise le drapeau rouge, la balle au milieu des pieds, petit stance, légèrement ouvert, poids à gauche, un balancier équilibrée 50-50 . Une face de club bien square à l’arrivée. C’est la première des approches qu’il faut maîtriser correctement.

#2. L’approche, un tout petit peu plus levée

Il convient d’ouvrir légèrement la face de club visez un peu plus à gauche, la balle légèrement plus en face du pied gauche. Un mouvement de main et de poignet un peu plus prononcée au backswing, pour une balle qui monte.

#3. L’approche roulée

La troisième approche, qui sera l’ inverse, c’est une approche roulée. Non pas une approche punchée, mais une approche roulée. Cette fois ci, le club plus fort, c’est-à-dire on diminue le loft, la balle en face du pied droit, un mouvement de backswing le long du sol, légèrement en rotation avec les épaules, pour lifter la balle dans un contact de draw.

S’entraîner chaque jour sur une de ces 7 approches constituera une bonne semaine d’ENTRAÎNEMENT.

#4. L’approche punchée

La 4e approche, c’est la balle basse, mais punchée. Même principe, le club fort, on diminue le loft, la balle en face du pied droit, mais cette fois ci, un mouvement non pas d’épaules le long du sol et intérieur, mais un mouvement vertical. Le club va frapper la balle directement avec un léger divot après la balle.

#5. L’approche très levée

La 5ème approche, ce sera une balle très levée. J’exagère l’orientation la face de club à droite très ouverte, j’augmente le loft en reculant le manche vers l’arrière, la balle encore plus en face du pied gauche, des épaules très relâchées, un grand bac swing avec des poignets souples, un finish toujours bas avec le corps, mais cette fois ci des mains qui remontent la face de club pour donner de la hauteur à la balle et de la vitesse.

Les 7 techniques pour réaliser une approche |  Leçon de golf

Les 7 techniques pour réaliser une approche avec Olivier Léglise

#6. La balle morte

La 6ème approche, c’est ce qu’on appelle la balle morte, c’est à dire une balle qui n’a pas de vitesse lorsqu’elle tombe sur le green, c’est une balle qui n’a pas beaucoup de hauteur, pas beaucoup de vitesse, elle est utilisé cette approche lorsque les greens sont très durs, très rapides, et assez près du drapeau. Le club dans une position plutôt faible, c’est à dire les mains en arrière pour ajouter du loft, la balle au milieu des pieds, le poids légèrement à gauche, mais cette fois ci pas de mouvement de poignet, c’est un mouvement qui est fait avec la tête du club et le manche du club. Les hanches, les genoux et les pieds vont tourner pour donner un petit peu d’amplitude au mouvement, mais surtout pas de mouvement de poignet, un mouvement assez grand et lent.

#7. Le backspin

La dernière approche, c’est le backspin, c’est l’approche la plus délicate, la plus difficile à faire. D’abord, essayons de comprendre comment fonctionne le backspin.Il faut une face de club ouverte, un angle d’attaque très peu prononcé, et beaucoup de vitesse au travers de l’impact, pour que la balle puisse à la fois rouler, et profiter des rainures de la face de club, et à la fois rouler très vite sur elle-même, pour qu’elle puisse avoir un effet de backspin à l’arrivée. En ce qui concerne la position à l’adresse: une face de club avec beaucoup de loft, donc le manche un petit peu en arrière, la balle au milieu gauche, toujours dans la direction de notre objectif qui est le drapeau rouge, les mains en arrière pour beaucoup du loft, balle un peu à gauche, un mouvement le long du sol, non pas avec les poignets cassés dès le départ, ce qui donnerait un angle d’attaque trop vertical, mais un mouvement de départ le long du sol, avec les mains qui démarrent le mouvement, ensuite un backswing court, et un finish grand, pour accélérer au travers de cet impact, et donner beaucoup de vitesse à la balle.

Conclusion

Pourquoi 7 approches pour quasiment la même situation? D’abord pour développer un peu plus de feeling, pour développer sa créativité, mais surtout pour comprendre ce que le joueur fait avec sa face de club et sa balle dans la zone d’impact. Il est très important de comprendre ce qui se passe de manière non pas technique dans le swing, mais surtout mécanique, dans la zone d’impact. Il est important de comprendre que la balle réagit à l’orientation de la face de club, à l’angle d’attaque, à la vitesse du swing. Il est important que le joueur comprenne parfaitement ce qu’il fait avec son club de golf, pour réaliser son coup correctement.

Poursuivre la lecture