C’est une composante primordiale de la distance au golf: La capacité à frapper la balle au centre de la face de club. C’est quelque chose d’extremement difficile à réaliser d’une part, mais d’autres part, c’est aussi quelque chose de difficile à vérifier. Dans cette leçon de golf, Charles Marchildon nous montre sa méthode très pratique pour savoir s’il frappe ses coups bien au centre de la face de son driver. Suivez le guide!

 

LE PRO : Les leçons de golf de Charles Marchildon>

Le centrage de la balle au moment de l’impact est un des éléments important pour maximiser la distance au golf. Pour cela, un petit outil simple, la poudre pour les pieds, appliquée sur la face du driver peut donner des indications précises de la zone d’impact de la balle. Frapper la balle sur le centre de la face est très difficile, et très rare, même pour les professionnels, ça ne marche pas à tous les coups.

Le test ultime  de centrage reste le parcours de golf

Astuce pour savoir si on frappe au centre de la face de club

Astuce pour savoir si on frappe au centre de la face de club

Nous venons de le voir dans cette vidéo, il est tout à fait possible de savoir ou se situe l’impact de la balle sur la face de club, et ce, quelque soit le club. Avec de la poudre pour les pieds, il est possible de localiser ce dernier. Pour nettoyer, aucun problème, une simple serviette est le tour est joué, ni vu, ni connu. En moyenne, dans une partie de golf, sur 18 trous, le driver est utilisé jusque 14 fois. C’est surtout dans les conditions de jeu réelles qu’il convient de mesurer sa précision, club en mains. En effet, au practice, lorsque l’on frappe plusieurs balles par minutes, le corps est réglé et les mouvement sont similaires à peu de choses prêt.

En conditions de jeu, il faut attendre plus de 15 minutes entre deux coups de drive, au minimum. Bon nombre de choses peuvent se passer dans ce laps de temps, aussi bien dans votre corps, que dans votre tête. Vous allez peut-être arriver plus crispé, plus fatigué. Mentalement, vous avez raté votre dernier trou et vous n’êtes plus du tout en confiance. En somme, vous êtes humain, et d’un départ à l’autre, les sensations peuvent varier. Localiser l’impact à chaque départ permet de savoir si les erreurs approximatives ont lieu toujours dans le même sens, ou si elles varient. Cela permet de comprendre aussi mieux les trajectoires des balles.

Poursuivre la lecture