Le jeune joueur Américain de 24 ans Collin Morikawa a remporté le tournoi, pour sa première participation à The Open. Parti en dernière partie ce dimanche aux côtés du Sud-Africain Louis Oosthuizen, il n’a jamais tremblé pour remporter la bataille d’une main de fer.

Un champion nommé Collin

Une tête bien faite, une attitude irréprochable, un swing bien en rythme, voici la recette du succès pour Collin Morikawa.

Vainqueur de son deuxième tournoi majeur en 8 participations, il prend de vitesse les plus grands champions. Très à l’aise sur le parcours Links de The Open, il s’est illustré tout la semaine par son niveau de résilience, ne concédant au total que 5 bogeys, donc aucun le dernier jour. Certes, la météo était parfait, sans vent ni pluie, et les conditions traditionnelles d’un parcours de type links n’étaient pas réunies, mais Collin à su faire preuve d’une grande maitrise dans tous les compartiments du jeu. Bien sûr, son putter était chaud bouillant, et c’est surement le facteur le plus important lorsque l’on souhaite produire ce genre de performance.

Matériel : Les balles de golf reconditionnées

Dommage pour Jordan Spieth et Louis Oosthuizen

Même s’il a dormi avec son putter, cela n’ pas suffi. Parti avec 3 coups de retard sur la tête du tournoi, Jordan Spieth, malgré un début de partie horrible ponctué de deux bogeys sur ses deux premier trous, a ensuite mis tous les ingrédients pour nous offrir une partie néanmoins disputée. Sans le panache de Collin, qui n’a jamais vraiment entrouvert la porte pour ses poursuivants, nous aurions pu vivre une nouvelle victoire majeure de Jordan Spieth, qui fini deuxième du tournoi. L’autre héros malheureux de la journée s’appelle Louis Osthuizen. Parti en tête avec un petit coup d’avance sur Collin Morikawa, avec qui il partageait la dernière partie, Louis ne semblait pas dans un grand jour. Sa stratégie a semblé un peu trop défensive, et son erreur sur le Par 5 du trou numéro 7 n’a jamais pu être effacée. Après avoir joué la gagne jusqu’au bout dans 3 des 4 tournois majeurs de l’année, il finira tout de même sur le podium du tournoi. Après 6 deuxièmes places en majeur, c’est d’une nouvelle place d’honneur que doit se contenter le Sud-Africain une nouvelle fois.

Sélection: Idées de cadeau golf

Et les Français?

Sur les 5 Français qui s’élancaient au départ de The Open 2021, seul Benjamin Hebert et Antoine Rozner ont franchi le cut. Benjamin Hebert, qui avait démarré sa semaine par un -4, a également très bien conclu par un -3 sans aucun bogey, qui le place juste au delà de la 30ème place. Antoine malheureusement, et cela semble devenir récurrent a raté sa sortie, pour fini sur une journée en +4. Il termine au delà de la 60ème place. Globalement, on retiendra la contre performance de Victor Perez, qui n’ pas franchi le cut. Ses espoirs de jouer avec l’équipe de Ryder Cup s’amincissent de semaine en semaine Ses dernières sorties n’ont pas été à la hauteurs des attentes portées en lui. Après Alexander Levy, qui s’était mis beaucoup de pression pour prendre part à l’équipe Européenne lors de la Ryder Cup en France, il semble que Victor suive hélas le même processus. Espérons que la suite ne ressemblera pas à l’histoire d’Alex, qui peine, depuis, a réunir ses qualités pour performer à nouveaux au plus haut niveau.